PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

À travers la LNAH
Chroniques de Jean Doyon
Des suspensions dans la LNAH


mardi 13 février 2018

Selon Johanne St-Pierre du Journal Le Quotidien à Saguenay, le dur à cuire des 3L de Rivière-du-Loup, Dave Hamel a finalement écopé de six matchs de suspension pour avoir délibérément heurté le gardien Cédrick Desjardins vendredi soir, alors que le cerbère se trouvait devant son filet.

Quant à Steven Oligny, qui est revenu sur la glace lorsqu’il a vu Hamel faire du trouble, il a écopé d’un match qu’il a purgé samedi soir.

L’entraîneur-chef des 3L, Simon Turcot, devra lui aussi regarder ses protégés des estrades pour les deux prochains matchs.  La ligue l’a puni parce qu’il n’a pas su contenir ses troupes et les incités à garder le bon ordre (responsabilité du comportement de ses joueurs).

La ligue Nord-Américaine n'aura jamais été aussi en demande !


mardi 13 février 2018

Un titre un peu difficile à imaginer, mais c'est, semble-t-il, ce qui se passe présentement pour la ligue québécoise de hockey senior majeur, vieille de 22 ans. Si toutes les rumeurs se confirment, les « ça l'air que.. », les quasis confirmations : « sûr sûr à 95% », on est peut-être en droit de s'attendre à une ligue à dix équipes l'an prochain. Peut-être ... et c'est même souhaitable !

Dix équipes, deux divisions de cinq, et les deux dernières positions au classement serait exclues des séries de fin de saison, pour obtenir : Quart-de-finale, Demi-finale et Finale. Un calendrier d'au moins 40 parties, et avec l'exclusion de deux équipes, la saison voudrait dire quelque chose.

Outre les villes de L'Ancienne-Lorette et de St-Jean-sur-Richelieu qui pourraient accueillir une équipe dès l'an prochain, selon l'article de Kévin Beaulé dans le Semipro Magazine, d'autres villes sont toujours d'actualités, comme Saint-Roch-de-L'Achigan, Roberval, et Berlin aux États-Unis.

Dans le cas de Berlin, qui oeuvre dans la Ligue Fédérale aux USA, les gens de hockey là-bas sont très intéressés et serait sur le point de visiter le Québec bientôt afin d'approfondir le cahier de charge, et faire plus amples connaissances. De plus, si au terme de la première année, l'équipe de Berlin est heureuse au sein de la LNAH, une autre ville américaine pourrait se joindre au groupe, soit Lewiston, ancienne franchise des MAINEiacs, de la Ligue Junior Majeur du Québec, qui est située tour près de Berlin.

À Roberval, le sérieux des personnes en place pourrait conclure au positif. Même avec un aréna de 800 places assises, la capacité totale peut aller jusqu'à 1200-1300. À Saint-Roch-de-l'Achigan, c'est au magnifique Complexe JC Perreault qu'une équipe de la LNAH pourrait évoluer.  Un nom ressort des discussions à cet endroit et c'est l'ancien des Chiefs de Laval, Denis Chalifoux.

D'autre part, une source à l'intérieur de la LNAH nous apprenait que Dean Lygitsakos, bien connu dans la communauté de la LNAH, avait une vision d'avenir pour l'équipe de Trois-Rivières avec la complicité d'un commanditaire trifluvien qui exploite un magasin d'articles de sports. Or, cette dernière info a été nié catégoriquement par le principal intéressé. « TOTALEMENT FAUX ! », affirme Dean Lygitsakos au Semipro Magazine.  « Je ne dis pas que si jamais un projet m'était présenté que je ne le regarderais pas sérieusement. Je dis seulement que je n'ai pas été contacté directement ou indirectement par aucune personne qui m'aurait parlé d'un tel projet. Cette rumeur, je crois que c'est plus un souhait de quelques personnes.», concluait-il.

Maintenant, dans les projets qui seraient morts, la ville de Granby et St-Jérôme, ne serait plus dans les cartons.

Pourquoi ce désir d'expansion ?

Plusieurs observateurs et partisans de la Ligue Nord-Américaine se demandent pourquoi dans les médias, on donne autant d'importance à la future expansion du circuit Martel au lieu de consolider les marchés actuels ?  C'est simple, pour justement consolider les marchés actuels.

Avec seulement six équipes en lice, revoir toujours les mêmes cinq autres adversaires devient monotone.  Il y a aussi moins de matchs au calendrier, donc l'intérêt et la passion de gens impliqué dans les équipes et même chez les partisans, s'estompe au fur et à mesure que la saison avance. La baisse des assistance cette saison, quand même légère, en est une belle preuve. Plus il y a d'équipe, plus il y a de variété, plus le divertissement est intéressant, et de nouvelles rivalités apparaissent.

Pour ma part, ma plus grande déception fut la disparition des River Kings de Cornwall. L'équipe ontarienne venait mettre du piquant à ce menu de hockey.  C'était en quelque sorte l'éternel rivalité des Anglais contre les Français, et le bassin de joueurs ontariens amenait de nouveaux visages dont plusieurs ont su se faire une place au sein du circuit senior par la suite.

Il y a aussi qu'avec moins d'équipe, la Ligue Nord-Américaine perd plusieurs bons joueurs qui ont été « sacrifiés » au profit de joueurs vedettes venus d'Europe et des États-Unis, souvent plus en fin de carrière qu'au début, et qui viennent terminer leur carrière au Québec. Ajouter à cela, les jeunes joueurs, sélectionnés à chaque repêchage et que l'on veut voir développer au sein du circuit senior. Ces joueurs sacrifiés, souvent « border line » et parfois même locaux, doivent donc allez voir ailleurs, alors qu'ils feraient probablement partie d'un 3e ou même un 2e trio, dans une équipe d'expansion, ou dans une ligue à dix équipes.

Un excellent travail de Martel

Ça semble plutôt unanime, le commissaire Richard Martel fait un travail colossal depuis qu'il est en poste.  Le DG des Éperviers de Sorel-Tracy disait de lui : « Quand Richard Martel appel quelque part, les gens le reconnaissent et l'écoute.  En plus, on le voit partout et tout le temps.  C'est un gars qui n'aime pas parler de ses projets en cours.  Il aime mieux faire ses preuves, et arriver et dire " Voici ce que j'ai fait !".  C'est justement ça qu'il a fait avec les commandites au niveau de la ligue en début de saison.  Nous lui avons aussi donné le mandat de "l'expansion" et c'est ce qu'il est en train de faire. », expliquait Deschênes.

En tout cas, la Ligue Nord-Américaine de hockey n'aura jamais été aussi en demande que ces derniers temps et si tout se concrétise, l'effet boule de neige pourrait s'étendre sur d'autres équipes québécoises qui oeuvre présentement dans d'autres circuits seniors au Québec.

Bookmark and Share

----------------------------------------------------

Des suspensions dans la LNAH
13 février 2018
La ligue Nord-Américaine n'aura jamais été aussi en demande !
12 février 2018
Kevin Gadoury reviendrait avec les Éperviers!
1 septembre 2017
Club des 500 ou Club des 1000 ?
Keven Cloutier atteint la marque des 1000 points
24 janvier 2018
Santino Pellegrino devient entraineur en France
27 juillet 2017
Fin des liens des FORUMS de discussion
4 février 2017
Le calibre de jeu à la hausse ?
16 septembre 2016
Laval confirme que Serge Forcier a quitté les Prédateurs
7 novembre 2016
Mathieu Dugas n'est finalement pas crédité du blanchissage
Novembre 2015
Les Éperviers devront être prêts contre les Marquis et Yannick Riendeau
29 octobre 2015
Benjamin Lecomte échangé à Trois-Rivières
8 octobre 2014
Un gros test pour les Éperviers
10 octobre 2014
Les Éperviers... tout simplement parfaits !
7 octobre 2014

 

 

Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2017