Dimanche 18 Décembre, 2022

Une 3e défaite de suite pour les Éperviers

But gagnant de Vincent Ouellet-Beaudry sur un lancer de punition

(Jean Doyon) – Dimanche, est une rare journée de match pour les Éperviers, mais cette fois-ci c’était un report causé par une grève des Cols Bleus de la ville de Sorel-Tracy qui sévissait depuis trois jours.  Les 638 spectateurs qui s’étaient déplacés au Colisée Cardin ont vu les locaux baisser pavillon pour une 3e fois de suite, par la marque de 4 à 2 devant les 3L de Rivière-Du-Loup (RDL) et ainsi s’enliser davantage au dernier rang du classement de la LNAH. Par contre, avec cette victoire, les 3L viennent de gravir un échelon au classement, et se retrouvent à égalité avec St-Georges au 2e rang.

Les Éperviers de Sorel-Tracy n’arrivent tout simplement pas à marquer des buts à profusion comme quand ils le faisaient lors de la glorieuse époque d’avant-pandémie. De plus, ils n’ont pas été en mesure de conserver une avance de 2 à 1 après 40 minutes de jeu, une situation qui revient souvent ces derniers temps. Les 3L ont enfilé trois buts en 3e, grâce entre autres à un but sur un lancer de punition et le dernier sur un jeu de puissance.

Faut dire que les Sorelois ont fait face aujourd’hui à une performance hors du commun du gardien Tristan Côté-Cazenave, qui s’est littéralement surpassé pour conduire son équipe à la victoire.

Encore une fois, des joueurs non disponibles ou blessés ont forcé Christian Deschênes à remplir son alignement en faisant appel à trois nouveaux joueurs. Le gardien suppléant était William Lavallière, un jeune gardien de 23 de Montréal qui arrive de France, Vincent Lapalme un jeune centre de 23 ans de Laval et le défenseur Gabriel Labbé de Montréal, qui lui est âgé de 27 ans, et ces deux derniers joueurs proviennent du Senior AAA.

But de Vincent Lapalme

Le nouveau, Vincent Laplame, n’a pas mis de temps à se faire remarquer puisque c’est lui qui a ouvert le pointage dans la rencontre en complétant un jeu d’Olivier Caouette, qui lui a fait une passe avec le patin dans la zone devant le gardien. Ouimet est l’autre passeur sur le but. Lapalme a raté une chance similaire en 3e, mais le gardien Côté-Cazenave a effectué un arrêt miraculeux. C’aurait été le jeu du match pour Sorel.

De son côté, le gardien des Blancs, Domenic Graham a tout de même dû faire face à 39 lancers et les attaquants des 3L ne lui ont pas fait de cadeau. Graham a réalisé un arrêt important en première contre le meilleur marqueur des 3L Louick Marcotte.

Une 2e période forte en terme de jeu ouvert, alors que les deux équipes ont réussi à tirer 17 fois sur les gardiens de chaque côté.  Les 3L sont sortis un peu plus fort en 2e et ils ont même égalisé lors d’un jeu de puissance.  Louick Marcotte, bien placé, a profité de la circulation devant le gardien pour effectuer un tir de l’enclave, et porter la marque 1 à 1.  Des passes à Gagnon et Cyr.

La STAR des 3L dans cette rencontre Tristan Côté-Cazenave

Après avoir bombardé le gardien Côté-Cazenave, les Éperviers reprenaient les devants lors d’un avantage numérique. Gabriel Bilodeau (4e) tirait de la pointe directement sur le poteau, mais en se retournant, le gardien a poussé la rondelle dans le but. Bouvet-Morrissette et Hinse étaient les passeurs, c’était 2 à 1 Sorel.

Acharné au travail, les 3L nivellent avec 13:46 à faire en 3e, sur un tir de la ligne bleue de Mathieu Guertin (6e) sur des passes de Asselin et Cyr.

Puis, arrive une séquence controversée qui n’a pas aidé à la réputation des arbitres de la rencontre. Près du filet de RDL, le toujours fougueux André Bouvet-Morrissette atteint un défenseur avec un bâton élevé. Sauf qu’aucun des deux officiels ne lève le bras. Alors, le jeu se poursuit, et Vincent Ouellet-Beaudry, qui décollait en échappé seul contre le gardien, se fait accrocher au dernier moment par un défenseur, et le joueur des 3L se verra bénéficier d’un lancer de punition. Il réussira à déjouer Graham et donner les devants 3 à 2 RDL.

Mais, les officiels se consultent et donnent finalement un 4 minutes de punition rétroactif à André Bouvet-Morrissette pour bâton élevé. Deschênes, dans tous ses états, fait valoir que si ABM avait écopé d’une pénalité à ce moment, les arbitres se devaient d’arrêter le jeu, ce qui rendait caduque la séquence du lancer de punition qui est survenue après. Vous devinez que l’on a pas retenu l’argument de Deschênes. La foule a copieusement hué les arbitres pour le reste de la rencontre.

Sur ce bâton élevé, Morrissette écope d’un 4 minutes

Et pour ajouter un peu d’huile sur le feu, au moment où les Éperviers tentaient l’impossible pour ramener le match à égalité, le défenseur Maxime Ouimet écopait d’une punition pour coup de bâton. C’est donc ainsi que Maxime St-Cyr est venu clouer le cercueil des Éperviers avec un 12e but (Guertin, Gagnon) et porter la marque 4 à 2. Une 9e victoire pour les 3L.

Note : Charles-Alexandre Drolet avait bien débuté le match, mais a dû quitter la rencontre suite à une blessure. On devrait en savoir plus au courant de la semaine.

Les lancers 39-35 RDL et le choix des Trois Étoiles : 1 – Tristan Côté-Cazenave, 2 – Mathieu Guertin, 3 – Olivier Caouette

Les Éperviers affronteront les tenants de la première position au classement, les Pétroliers du Nord de Laval, dans une série aller/retour jeudi à Laval et le lendemain vendredi à Sorel-Tracy.

Une chance de maquer en Or en 3e période

Publicité

Publicité

Publicité