Jeudi 22 Décembre, 2022

Deux duels Éperviers-Pétroliers en cadeau

(Kevin Lusignan) – Alors que le temps des fêtes approche à grands pas, la ligue Nord-Américaine de Hockey sera en action jeudi soir alors que l’une des plus vieilles rivalités du hockey senior québécois reprendra pour une série aller-retour.

Premièrement, jeudi soir, les Éperviers seront au Colisée de Laval pour y affronter les Pétroliers du Nord. Le lendemain, les Éperviers recevront à leur tour l’équipe lavalloise. Depuis la nuit des temps, les matchs entre ces deux formations tiennent les amateurs au bout de leurs sièges. Alors quoi de mieux que deux matchs en moins de 24h pour bien amorcer la période des fêtes.

Le genre de rencontre où il ne faut pas manquer une minute. Les Éperviers et les Pétroliers représentent l’exemple parfait d’une rivalité. L’équipe de la Rive-Nord contre celle de la Rive-Sud du fleuve St-Laurent. L’intensité, les mises en échec, le désir de vaincre feront des deux prochains matchs le genre de rencontres qu’il ne faut surtout pas manquer.

Chez les Éperviers, la mission est de revenir de Laval avec les deux points. Toutefois, ce ne sera pas une chose facile.  Les Pétroliers ont dans leur rang les deux meneurs aux points de la LNAH en Nicolas Poulin et Maxime Macenauer.  Poulin cumule 15 buts et 14 aides pour 29 points alors que Macenauer a 9 buts et 17 aides pour 26 points.

Dans le camp sorelois, André Bouvet-Morrissette et Olivier Hinse dominent la colonne des pointeurs.  Le retour de leur ailier gauche Gabryel Paquin-Boudreau la semaine dernière devrait permettre aux 3 joueurs de recommencer à engendrer les points.

L’équipe soreloise vit présentement une séquence difficile dans la saison. En entrevue, Christian Deschênes tenait à expliquer les moments difficiles que son équipe a connus récemment. « Je savais que ça allait être plus difficile en début de saison avec la reconstruction que nous avons amorcée, mais ça n’excuse en rien notre indiscipline dans notre façon de jouer dernièrement. Nous avons été dans le coup à chaque fois dans les cinq derniers matchs en étant à égalité après quarante minutes et nous avons échoué à chaque fois. J’ai moins de vétérans expérimentés dans mon groupe, mais le peu que je possède se doit de montrer l’exemple et d’amener du leadership.», disait l’entraineur-chef des Éperviers.

Questionné sur son approche en vue de la série aller-retour du weekend, ce dernier a expliqué comment les Éperviers peuvent réussir à surprendre les Pétroliers du Nord. « Laval est une équipe de vétérans très bien huilée avec pratiquement aucune faiblesse, donc c’est clair que nous n’aurons pas droit à l’erreur. Toutefois, ça ne change en rien notre façon de jouer. Qu’on affronte l’équipe qui est en première position ou celle en sixième, on doit apprendre à jouer notre style à nous et le faire pendant soixante minutes. », concluait Christian Deschênes.

La meilleure façon de lancer les festivités des fêtes est de faire le voyage jeudi soir pour encourager vos Éperviers au Colisée de Laval et le lendemain, c’est le temps de venir encourager votre équipe au Colisée Cardin.

Publicité

Publicité

Publicité