PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

19 décembre 2018

Par : Éric Veilleux
Que manque-t-il à la recette du COOL FM ?






Les amateurs de hockey en Beauce se souviennent très bien de 2010 puisque la concession de Saint-Georges mettait la main sur son seul championnat de la LNAH cette année là. Depuis le triomphe du CRS Express, la formation beauceronne n’a remporté qu’une seule série 4 de 7. Est-ce que l’équipe de la région peut  mettre fin à cette disette dès cette année? Le club peut-il gagner dans cette ligue dirigée par ses organisations influentes? Si oui, que manque-t-il à la recette?

Rétrospective


C’est donc en 2011, l’an suivant le championnat du CRS Express, que le COOL FM a remporté sa seule série de 4 de 7. Après une saison régulière exceptionnelle, le club beauceron disposa des 3L de Rivière-du-Loup en cinq parties lors de la demi-finale. Le CRS s’inclina ensuite devant le Saint-François de Sherbrooke.

En 2012, seulement quatre des sept équipes prenaient part aux séries éliminatoires. Le club de la région termina la saison régulière en cinquième position et fut donc exclu de la danse printanière.

L’année suivante, le COOL FM prit part aux quarts-de-finale de la LNAH mais n’a pu gagner sa série 3 de 5, s’inclinant devant les River Kings de Cornwall.

En 2014, la première ronde se jouait en format 4 de 7. L’équipe beauceronne s’inclina en cinq rencontres devant les Éperviers de Sorel-Tracy.

Lors des éliminatoires de 2015, le COOL FM livra une solide bataille au Blizzard Cloutier Nord-Sud de Trois-Rivières en quarts-de-finale. Au terme d’une longue série 4 de 7, les rouges ont du baisser pavillon après une éreintante guerre de sept parties.

En 2016, les huit équipes du circuit participaient aux séries d’après-saison. Le COOL FM y affronta les 3L de Rivière-du-Loup. Les détenteurs du deuxième rang du classement général ont disposé de Saint-Georges en cinq parties.

Puis, lors des deux dernières années, les beaucerons se sont inclinés chaque fois lors des quarts-de-finale, se retrouvant par la suite dans les séries 2 de 3 des perdants. En 2017, ce sont les Marquis qui ont officiellement éliminé Saint-Georges alors que l’an dernier, c’est l’Assurancia qui s’en est chargé.   

Que manque-t-il?

Chose certaine, la saveur locale de l’équipe plait aux amateurs tout comme son identité plus robuste. Outre Saint-Jérôme qui a hérité du fiasco de Berlin, Saint-Georges se veut la seule ville du circuit où les foules sont considérablement à la hausse. Et pendant que l’organisation gère efficacement ses finances, le club parvient à offrir à offrir un certain spectacle à domicile.

Trois des douze meilleurs pointeurs du circuit appartienent au COOL FM, dont le jeu de puissance fonctionne à un taux respectable de 20%. La formation joue également du bon hockey sur sa patinoire, endroit où elle a remporté six de ses sept victoires cette saison.

Est-ce que la formation possède suffisamment de punch et de profondeur pour asiprer aux grands honneurs? Si non, que manque-t-il à la recette pour gagner une série 4 de 7 dans cette ligue?


PUBLICITÉ
 
 
Bookmark and Share

PUBLICITÉ

------------------------

PUBLICITÉ

--------------------------------------

Le Semipro Magazine
une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés
© 2000-2019